Société à responsabilité limitée

Qu’est-ce qu’un statut d’EURL ?

Le statut juridique d’une EURL (ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) s’applique aux personnes désirant s’aventurer seules dans la création d’une entreprise. Il est recommandé si vous souhaitez limiter les risques de votre investissement. Au premier abord, ce formalisme paraît avantageux à la différence des autres statuts juridiques. Cependant, il semble être défavorable dans certaines situations. Pour en savoir plus, cet article décrypte pour vous les plus et les moins du statut de l’EURL.

Statut d’EURL : Les avantages

Le statut d’EURL équivaut à une SARL, à une condition près. Contrairement à cette dernière, l’EURL détient un seul associé. Si vous souhaitez ainsi être le seul porteur de votre projet, l’EURL est le statut qui vous convient. Et si à l’avenir, vous envisagez de faire évoluer l’entreprise, le statut se présente particulièrement souple. En effet, la personne morale faisant office d’associé unique peut parfaitement intégrer de nouveaux sociétaires. Pour cela, il vous suffit de céder une ou plusieurs de vos parts. Vous pourrez par la suite basculer légalement vers un statut de SARL.

À l’égal d’une SARL et contrairement à une Entreprise Individuelle, vous avez également l’obligation de verser un capital social de départ. À ce propos, sachez qu’il n’existe aucune disposition vous demandant de verser un montant minimum. Au moment de déposer un statut d’EURL, libre à vous de verser n’importe quel montant. Votre responsabilité sera alors limitée au montant de vos apports personnels.

Par ailleurs, le statut d’EURL est particulièrement prisé pour la simplicité de sa gestion. À l’inverse d’une SARL, il n’est pas obligatoire de programmer des assemblées générales pour prendre des décisions. En outre, il faut savoir que les patrimoines professionnels et personnels de l’entrepreneur ne sont pas mêlés. Autrement dit, les risques n’impliquent en aucun cas les biens personnels du propriétaire. Maison, salaire ou encore comptes bancaires sont de ce fait protégés.

Statut d’EURL : Les limites

Malgré que le statut d’EURL présente d’énormes avantages, il ne convient pas à tous. En effet, bien que le montant du capital de départ soit libre, il est déconseillé de verser une très faible somme. Dans ce cas, vous risquez de perdre votre crédibilité vis-à-vis de vos partenaires ou de vos investisseurs. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé de faire appel à un gros investisseur si vous êtes une EURL et que vos moyens financiers sont limités.

Concernant le régime social, le statut d’un gérant d’une EURL correspond à un statut non salarial. Cette situation présente le désavantage de posséder une faible protection sociale, voire de ne pas en posséder du tout. Il s’agit ici par exemple de la prévoyance santé ou des assurances complémentaires.

Autre limite d’un statut d’EURL : ne jamais oublier que le statut est constamment régi par la loi. Hormis le montant du capital de départ et les prises de décisions de votre société, vous n’êtes pas en totalité autonome. Même si vous figurez comme étant l’unique gérant, vous êtes quand même soumis à quelques obligations financières. Il faudra notamment publier des comptes annuels et les présenter au greffe du tribunal de commerce pour validation. Si vous ne disposez pas des moyens nécessaires pour embaucher un expert-comptable, faire les comptes se révèle parfois être un véritable casse-tête.

Articles connexes

36 ans. Ma passion ? Trouver de bonnes idées et des astuces pour rendre le quotidien plus simple. Vous recherchez un site bourré d’infos et de conseils ? Vous l’avez trouvé ! Je vous propose de booster votre vie quotidienne !